Inauguration du Consulat du Mexique

Los aztecas en la casa del sultán

Inauguration du Consulat du Mexique

Texte extrait de: « Aztèques dans la maison du Sultan » Ralph Wirth, publié en LA VANGUARDIA.

« L’empreinte architecturale de Puig et Cadafalch, les caprices du sultan marocain Moulay-Afid, la fantaisie aztèque et la figure de Sealtiel Alatriste ont fait le nouveau siège du consulat du Mexique à Barcelone maintenant un morceau de luxe. Le tour de la maison, sur le Paseo Bonanova 55, est devenu lundi soir le siège officiel du consulat du Mexique. Réhabilité, habité, ouvert.

Le consul, Sealtiel Alatriste, est culte et brillant écrivain dans ses discours. En tant que conférencier, se tenait au micro et a raconté une histoire aux invités présents à l’ouverture somptueuse du nouveau siège. Lorsque le Mexique a dû renoncer à son consulat dans la Rambla de Catalunya, à Barcelone Diagonal en 1939, ont défilé en France diplomates et du personnel. Avant avaient déjà été évacués documents et d’autres objets via le Portugal.

Mais ce fut une horloge en bois qui a été recueillie par le dépositaire. Les aiguilles marquaient les deux heures. Lorsque le Mexique a rouvert en Diagonal-Ganduxer un nouveau consulat à Barcelone, et qui était en 1978, le fils de la concierge est allé au consulat et a remis la montre que son père avait gardé pendant tant d’années. Les aiguilles ont été en train de vérifier deux dans l’après-midi ou le matin …

La montre est maintenant dans le nouveau siège du consulat, ajoutant cochant passé de nouveaux horizons Mexicains. Les éditeurs, écrivains, politiciens, gens d’affaires qui ont assisté à l’inauguration du nouveau siège regardé le bâtiment, ont visité et apprécié les peintures anonymes logés dans une des chambres. Il ya quelques jours je l’ai expliqué les raisons de ces dessins: sports, vie oisive, reste de la société de Barcelone en 1914.

On ignore, je notais l’architecte Jordi Garcés, qui les attirait, mais il est connu que le catalan et du Mexique ont maintenant l’intention d’oublier la partie de divertissement et passer au mouvement et pousser toutes les activités tant de l’une comme l’autre société.

Donc lundi est venu représentants de la société civile et les entreprises (comtesse de Godo, Rodes, Vilarasau, Serra Ramoneda …) et les politiciens catalans (Llimona Mascarell, Raymond Lopez …), à améliorer les relations avec les Mexicains, dirigé par Enrique Berruga, Sous des Affaires étrangères du Mexique; Pablo Gomez du ministère des Affaires étrangères, et Gabriel Jiménez, ambassadeur à Madrid. Il existe déjà des réalités et espoirs économiques et culturels pour la fondation prévue Maison du Mexique, qui fera partie d’entrepreneurs d’ici et là-bas.

Le siège du consulat d’une casemate, un chocolat, un régal, il était donc un acte d’étape important, truffé plus tard par le groupe mariachi mexicain Semblanza. Mais les chefs de mission diplomatique doivent veiller à ce que le cadre majestueux ne paralyse pas l’activité. Que, comme le secrétaire a dit, nous devons mettre à huit les aiguilles de la montre, qui marque encore les deux depuis ce jour funeste, 1939.  »

 

0 Commentaires

Osez être le premier à commenter:

Écrivez-nous quelque chose

Votre adresse email ne sera jamais publiée. Lisez notre politique de confidentialité si vous voulez savoir ce que nous allons traiter vos informations personnelles.