« Mexicans » au Vilafranca del Penedés

Semblanza

« Mexicans » de Pere Pasqual et Roger Velázquez

Le vendredi 4 Juillet dans la « Capella de Sant Joan », Vilafranca del Penedès, inauguré l’exposition des photographes « Mexicains » Roger Velázquez et Pere Pascual. Chacun présenté une collection de photographies qui dépeignent la vie quotidienne du Mexique à partir de différents points de vue. D’une part les gens « Cora » ou Nayeeri, que les habitants de la région (nom de fait qui donne lieu au nom de l’État qu’ils habitent Nayarit) se disent, et les traditions se reflètent également dans leur vie quotidienne comme le Jour des Morts ou des situations courantes dans les zones populaires telles que les magasins et les pubs.

Lors de l’inauguration, il y avait des interventions du dirigeant de la culture Vilafranca del Penedès, Raimon Gusi, le président de MEXCAT, César Cárdenas, et les deux photographes.
Au centre de l’exposition et la chapelle a été monté un autel des morts préside par San Félix et la Vierge de Guadalupe comme un symbole de l’union des traditions et des peuples.

Lorsque vous avez terminé l’acte formel, nous avons joué de la musique et des éclats de remplissage de la fête de la pièce. Les gens ont demandé à leurs chansons préférées que nous avons joue pendant que les invités pénétrèrent des pica pica de certains produits des commanditaires de l’événement (La costeña, Tortillas Nahual …). A l’ouverture était assez présence de la communauté mexicaine, même en tant que curieuse anecdote, un ami mexicain passant approché par la musique mariachi et eu l’occasion de nous saluer après des années sans se voir.

Les chansons que nous jouons, à la demande des personnes présentes, je le rappelle, sont:
El Son de la Negra, La Porte Noire, Caminos de Michoacán, El Jarabe Tapatio, Mujeres Divinas, La Bikina, Pa ‘todo el año et un peu plus que m’échappent.

L’exposition est présentée jusqu’au 10 Août et la vérité en vaut la peine si vous êtes autour. Cette proposition culturelle a le soutien du Consulat général du Mexique à Barcelone, la ville de Vilafranca, MEXCAT, The Costeña, Tortillas Nagual, entre autres …

A cette époque, nous avions peu de temps à vivre avec des photographes, mais il montre qu’ils sont ouverts et avec une grande sensibilité pour les gens qui les entourent, et leur travail témoigne de la qualité qui est nécessaire pour capturer cette façon, les petits détails qui sont ce qui donnent de la magie à la culture qui nous caractérise à la fois.

En la Expo de Vilafranca

0 Commentaires

Osez être le premier à commenter:

Écrivez-nous quelque chose

Votre adresse email ne sera jamais publiée. Lisez notre politique de confidentialité si vous voulez savoir ce que nous allons traiter vos informations personnelles.